J'accepte En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.
Naviguer dans le blog

Derniers commentaires

Derniers articles

Le métier de ferronnier d'art

912 Vues 1 J'aime

Le ferronnier d’art

Le ferronnier d’art est un professionnel du fer. Celui-ci est amené à fabriquer et à réparer des pièces de métal (acier, aluminium, laiton, bronze ou encore plomb). Il conçoit des ouvrages en métal destinés à la décoration intérieure (lampadaires, Verrière, rambarde, escaliertables...) mais aussi extérieure (grilles, portails, terrasse...). Le ferronnier qui réalise des ornements est appelé ferronnier feuillagiste.

Description du métier

Le ferronnier d’art est également un artiste dessinateur. Il crée des objets et participe aux projets de création de pièces en métal. Aussi, il planifie les tâches de l’ouvrage de son équipe, et trace une épure du projet à réaliser. Il transforme les métaux en tôles ou en barres à l’aide de différents outils : pinces, burins, marteaux et moules. Il est également en mesure de composer des alliages (produit métallique obtenu en incorporant un ou plusieurs composants à du métal). Les techniques employées par le ferronnier d’art sont diverses : forgeage, estampage, fusion, martelage mais également emboutissage. Le choix des techniques dépend de la nature des métaux utilisés : ferreux ou non ferreux. Il est également amené à assembler différentes pièces par un rivetage ou une soudure. Le ferronnier d’art procède au travail de finition : polissage, ciselagepatine et ébarbage.

Les conditions de travail

Le ferronnier peut travailler en atelier mais aussi en extérieur, s’il pose lui-même l’élément qu’il a réalisé. Le ferronnier d’art peut travailler à son compte ou comme employé. Sur le plan physique, le ferronnier doit être doté d’une certaine force. En effet, nombreux sont les objets lourds à déplacer et à poser. Il doit également être capable de travailler debout. Le ferronnier d’art ne doit pas être sensible au bruit. En effet, il travaille souvent dans une atmosphère bruyante. Le ferronnier d’art doit être patient, minutieux et doté d’un sens de l’exactitude. Le ferronnier travaillant comme salarié opère le plus souvent dans une petite structure de moins de 10 salariés. Il a des horaires plutôt réguliers, de jour.

Etudes et formations

Voyons maintenant les études et formations pour devenir ferronnier d’art.

Les diplômes

Il existe plusieurs diplômes professionnels permettant d’exercer le fabuleux métier qu’est celui de ferronnier. Certains relèvent du domaine des métiers d’art, d’autres du domaine de la métallerie.

Après la 3e

CAP ferronnier d'art (accessible aux titulaires d'un CAP dans le domaine du métal)

Après le CAP

BMA ferronnier d'art (accessible aux titulaires d'un CAP ferronnier, serrurier-métallier, bronzier)

Poursuivre

  • DMA Décor architectural option métal (2 ans)
  • Diplôme national des métiers d'art et du design mention matériaux (3 ans) A noter : d’autres formations sont également dispensées par l’Ecole internationale de ferronnerie française, sous tutelle des Compagnons du Devoir.


Le salaire

Un ouvrier artisan débutant est généralement embauché au S.M.I.C. Un chef d’atelier, ayant plusieurs ferronniers sous sa responsabilité, émarge aux alentours de 1600€ à 2000€. L’évolution de carrière la plus fréquente chez un ferronnier salarié est de devenir auto-entrepreneur. En effet, après avoir examiné le marché et acquis de l’expérience auprès d’un chef d’atelier, la plupart des ferronniers décident de s’installer à leur compte. En tant que salarié, il peut prendre des responsabilités dans une équipe et devenir chef d’atelier.
Pour d'autres informations sur le métier, vous pouvez consulter l'article "L'histoire du fer et de la ferronnerie"

Ce blog vous a-t-il été utile?

Laissez un commentaire

Code de sécurité