J'accepte En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.
Naviguer dans le blog

Derniers commentaires

Derniers articles

Connaitre le thermolaquage

336 Vues 2 J'aime

Le thermolaquage

Le thermo-laquage est une technique de revêtement destinée à protéger les métaux ferreux et non ferreux (acier, inox, aluminium…etc). Il s’applique sur tous les supports métalliques et garantit une bonne protection contre la corrosion, les chocs et bien plus encore. Le thermolaquage (aussi appelé projection électrostatique) consiste à déposer - par effet électrostatique - des peintures poudre qui polymérisent à 200°C. Les particules de poudre sont chargées d’électricité statique et sont attirées vers la pièce à peindre comme si un aimant. Cette technique permet d’obtenir un très bon dépôt et une excellente pénétration de la poudre dans les moindres recoins des pièces à revêtir. Après poudrage, les pièces passent dans une étuve à 200° pour polymérisation, pendant une vingtaine de minutes. C’est cette étape qui permet de durcir et de stabiliser la poudre. Naturellement, la température et le temps de polymérisation varient selon la densité des pièces à revêtir. Le saviez-vous ? L’absence de solvant et de composés toxiques font du thermolaquage un traitement efficace et respectueux de l’environnement. Il constitue la meilleure réponse face aux exigences en matière d’écologie et de protection sanitaire.Pour en savoir plus sur les revetement des metaux en général, vous pouvez consulter notre article "Les revêtements des métaux"

Caractéristiques du revêtement

Le thermolaquage permet :

  • une bonne résistance aux chocs
  • une bonne résistance à la corrosion
  • une bonne tenue des couleurs
  • l’uniformité du revêtement (absence de coulures ou de sur-épaisseurs) Cette technique de revêtement offre un large choix en matière de teintes (nuancier RAL = plus de 160 teintes) et de multiples possibilités d’effets (rendu brillant, mat, métallisé, moucheté, nacré, texturé, sablé… etc).


    Nuancier RAL

Traitements préalables

Traitement préalable de l’acier et de l’aluminium Le sablage est une technique de traitement de surface qui consiste à projeter un jet de sable à grande vitesse sur les pièces à traiter. Le but premier est d’éliminer toute trace de calamine, de rouille ou de peinture ancienne. C’est la rugosité créée qui assure l’adhérence des revêtements. Le grenaillage est une technique assez similaire au sablage. Elle consiste à projeter non pas du sable mais des microbilles de d’acier. Le grenaillage permet, comme le sablage, de décaper la pièce à revêtir et à la rendre plus adhérente. Traitement préalable secondaire de l’acier Il existe 2 techniques de traitement préalable et secondaire de l’acier :

  • L’application d’une peinture poudre époxy enrichie en zinc, appelé Primaire Poudre Riche en Zinc (PPRZ), appliquée par pulvérisation électrostatique et cuite au four ;
  • La technique de métallisation, consistant à projeter à chaud avec un pistolet à arc électrique un mélange de Zinc et d’aluminium. Dans les 2 cas, l’acier a été préalablement décapé par sablage ou grenaillage.


    Sablage d'une pièce avant thermolaquage.

Entretien des éléments thermolaqués

Comme tous revêtement, il est nécessaire de nettoyer la couche de peinture au moins deux fois par an. Sans ce nettoyage, les salissures se fixent sur le revêtement et deviennent difficiles à éliminer par la suite.

Nettoyer une pièce thermolaquée :

Le nettoyage d’un revêtement thermolaqué est relativement simple, qu'il s'agisse d'une verrière ou même d'une trappe de sol  Il ne nécessite que de l’eau tiède et un nettoyant doux, compatible avec le revêtement. La solution devra ensuite être rincée à l’eau claire. Les produits suivants sont totalement proscrits car ils risqueraient de dégrader le revêtement :

  • L’essence, l’alcool et l’acétone
  • Les produits acides ou alcalins
  • Les produits abrasifs et éponges abrasives
  • Les jets à haute pression
Ce blog vous a-t-il été utile?

Laissez un commentaire